Les entraîneurs et les joueurs constatent qu’avec l’apparition de la fatigue lors de matchs de tennis prolongés, la qualité des frappes, des déplacements et des choix tactiques a tendance à se dégrader. S’il existe un consensus sur l’importance de la fatigue en tennis et son influence sur la performance et le résultat d’un match, son effet sur les contraintes articulaires et les risques de blessures articulaires chroniques reste méconnu. Pour les entraîneurs, les médecins du sport et les biomécaniciens, la quantité de pratique et la fatigue musculaire augmenteraient de façon conséquente les risques d’apparition de blessures à l’épaule et au coude. Divers éléments amènent à penser que sous l’effet de la fatigue musculaire, les activations des muscles de l’épaule sont perturbées, la technique de service se dégrade, les amplitudes articulaires diminuent, et le risque de blessure est accru.

Etudes, publications et conférences

  • C. Martin, B. Bideau, P. Delamarche, R. Kulpa. “Influence of a prolonged tennis match play on serve biomechanics”, Medicine and Science in Sports and Exercise, soumis le 26 mars 2015.
  • C. Martin, B. Bideau, P. Delamarche, R. Kulpa. “Influence of a prolonged tennis match play on shoulder ranges of motion”, British Journal of Sports Medicine, soumis le 05 mai 2015.
  • C. Martin, B. Bideau, P. Delamarche, R. Kulpa. “Influence of a prolonged tennis match play on serve biomechanics”, 33rd International Conference on Biomechanics in Sports, 29 juin – 3 juillet 2015, Poitiers, France (oral)
  • C. Martin. “Effect of muscular fatigue on serve biomechanics and risk of overuse injuries during prolonged tennis matches”, 14th STMS World Congress of Tennis Medicine, 7 – 8 mai 2015, Rome, Italie (oral)

Principaux résultats

Un match de tennis d’une durée de 3 heures fatigue les muscles du membre supérieur. Au niveau du service, cela a pour conséquence de :

  • réduire la vitesse de balle
  • réduire la hauteur d’impact
  • diminuer la flexion puis la poussée des jambes
  • diminuer les vitesses de rotation du tronc, de l’épaule, du coude, et du poignet
  • augmenter l’effort perçu par les joueurs
  • diminuer les amplitudes passives de rotation de l’épaule
  • augmenter les risques de blessures de l’épaule
3 h

durée du match

250

services

550

frappes de fond du court

- 6 km/h

vitesse de balle